La fin du pass vaccinal ?

Faisons aujourd’hui un tour d’horizon et un point sur le pass vaccinal au travers de quelques pays d’Europe

  • En Grande-Bretagne

Depuis le 27 janvier, en Angleterre, le passeport vaccinal (dont la présentation était uniquement nécessaire pour des évènements accueillant un public nombreux) est abrogé.

Nos voisins anglais ne sont plus tenus ni de télétravailler, ni de porter un masque.

Cette semaine, c’est le ministre de la santé britannique, Sajid Javid, qui a annoncé laisser tomber l’obligation vaccinale des soignants prévue en avril, arguant que cette « mesure n’est plus proportionnée ». 80.000 soignants allaient être suspendus à cause de cette mesure.

« Alors que le Covid devient endémique, nous devons remplacer les obligations légales par des conseils et recommandations » a martelé Boris Johnson au Parlement de Londres, lors de l’annonce de la levée de ces mesures.

  • En Espagne (Catalogne)

C’est la même logique, appuyée par le constat que le pass sanitaire avait échoué à juguler l’épidémie, qui a conduit la Catalogne à ne plus le rendre obligatoire dans les bars, restaurants, salles de sport, etc.

« Une partie importante de la population est à nouveau susceptible d’être infectée par le virus », à cause d’Omicron, « indépendamment de son statut vaccinal ou du fait d’avoir déjà contracté la maladie », a justifié, dans un communiqué, le gouvernement régional catalan, suivant l’avis de son comité d’experts[6].

  • En Scandinavie

La Norvège lève elle aussi ses restrictions sanitaires, prenant acte que la circulation massive d’Omicron n’a guère d’impact sur l’occupation des hôpitaux.

La Suède, qui a toujours eu une politique plus souple que la plupart des pays d’Europe (c’est l’un des seuls pays à n’avoir pas confiné et s’être même prononcé contre la vaccination des 5-11 ans, jugeant les risques plus élevés que les bénéfices) a également annoncé pour la semaine prochaine la fin de ses restrictions.

Au Danemark, la levée des restrictions a déjà eu lieu, ce qui en fait officiellement le premier pays de l’UE à « tenter le retour à la vie d’avant ».

  • En France

Le ministre de la Santé Olivier Veran a déclaré: « Le pass vaccinal aura une fin, et vue la dynamique épidémique actuelle, il est probable que cette fin soit bien avant le mois de juillet. Sauf s’il y a une mauvaise nouvelle« . « Quand on aura vidé les réanimations, et rendu la place aux malades qui relèvent normalement de la réa, qu’il n’y aura plus de soins reprogrammés dans notre pays, et s’il n’y a pas de nouveaux variants en circulation à ce moment-là, l’utilité du pass vaccinal sera totalement discutable. Et nous pourrons le retirer« , a-t-il détaillé.

Quant au Premier ministre Jean Castex, il a annoncé, lors d’une conférence de presse donnée ce 20 janvier 2022 : « Le pass pourrait tout à fait être suspendu si la pression épidémique et surtout hospitalière venait à se réduire fortement et durablement. » Et Olivier Véran de renchérir en indiquant que le pass vaccinal sera appliqué « aussi longtemps que nécessaire »mais « pas plus que nécessaire. »

 

Portez-vous bien, prenez soin de vous et de vos proches.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.